C’est avec un grand plaisir que l’association La Plume Du Partage à pu s’entretenir avec Ilham… Dietéticienne de formation.téléchargement

Salamou alaikoum Ilham, en ce mois de Ramadan, beaucoup de familles se demandent comment préparer un iftar complet pour ne pas être carencé et à la fois garder cet aspect plaisir de la rupture en famille. Quels conseils peux tu nous donner ?


Tout d’abord, Ramadan Mubarak à tous
Afin d’éviter de perdre les bénéfices du jeûne de ce mois sacré et d’éviter de trop fatiguer notre corps. Il faudra accorder une grande importance à la qualité des aliments consommés lors de l’iftar et du souhour.

Pour cela mon premier conseil serait d’éviter les aliments trop riches en sucres ou en graisses qui auront pour effet d’être rassasiants mais n’apporteront pas au corps ce dont il a besoin. Après de longues heures de jeûne votre corps sera en demande de vitamines, de minéraux et autres nutriments essentiels et malheureusement les gâteaux orientaux ou les sodas sucrés ne sont pas les bons réflexes à avoir!
Cela fatiguera le corps davantage et la fatigue sera grandissante au fur et à mesure du mois alors que nous aimeront être au meilleur de notre forme durant les 10 derniers jours de Ramadan par exemple.

téléchargementMon deuxième conseil serait d’éviter de boire une grande quantité d’eau lors de la rupture du jeûne, cela risque de couper votre faim alors que votre corps souhaite recharger ses batteries. Buvez par petites gorgées tout au long des moments autorisés.

Mon troisième conseil est donc de manger équilibrer en privilégiant les fruits et légumes.

9280e3ac-ae75-493a-a5a5-ffba553939baPour un iftar complet vous pouvez commencer par rompre le jeûne par
– 1datte (3 maximum avec du lait si vous souhaitez). Puis débuter le repas avec à une part de sucres lents (pâte, riz, semoule, pain …),

– 1 source de protéines (viandes, poisson, œufs), des fruits et légumes pour l’apport en vitamines, minéraux et fibres (diminuent la constipation)
– et surtout penser à bien s’hydrater.

L’idée est surtout d’éviter de se gaver ce qui rendra les actes d’adorations bien difficiles par la suite. Aidez vous de la mastication pour cela et ne manger pas de grandes quantités.

Afin de faire de l’iftar un moment de plaisir, essayer de proposer des plats variés et de les partager en famille. Les recettes traditionnelles ne sont pas à mettre de côté, il est seulement préférable de faire attention à diminuer la quantité de graisses lors de la préparation et faire attention à la cuisson (par exemple : brick de légumes/poulet cuitent au four). Proposez également des salades, smothies, jus de légumes, compotes… pour favoriser la consommation de images (4)fruits et légumes et faire le plein de vitamines.

 En ce qui concerne le souhour, « le repas de fin de nuit » d’un point de vue physiologique est-il indispensable, si oui pourquoi ?

Ce repas est indispensable pour répondre aux besoins de l’organisme. Pour effectuer une journée de jeûne d’au moins 17 h il est fondamental d’apporter au corps l’énergie nécessaire surtout si vous prévoyez des journées actives.

 Du coup, comment le composer ce fameux repas ?

  • images (2)1 portion de sucres lents pour apporter de l’énergie au corps
  • Des protéines
  • Des fruits/légumes

téléchargement (1)

 

 

Comment pallier au manque de café ou de thé que beaucoup ressentent ?

Il est préférable de diminuer les prises de café et de thé progressivement les jours qui précédent le jeûne afin d’habituer le corps et donc de moins ressentir l’effet de manque.

 

Nos enfants veulent souvent nous ressembler, ils souhaitent commencez le jeûne de plus en plus jeune. A partir de 8-10ans souvent ils nous sollicitent pour jeuner les week ends. Est-ce dangereux ?

Cela peut être dangereux notamment car les enfants et les personnes âgées se déshydratent plus rapidement que les adultes d’autant plus après 17 heures de jeûne. Je déconseille le jeûne des enfants également car ils sont à un âge de pleine croissance. Notre religion va également dans ce sens puisque le jeûne est obligatoire uniquement à la puberté je recommande donc de suivre les prescriptions divines.images (5)

Pour faire participer les enfants, je conseille aux parents de les faire participer en jeûnant jusqu’à midi par exemple et expliquer aux enfants que c’est leur manière de participer en appelant ça « le jeûne des enfants ». Bien leur préciser que ce fameux « jeûne des enfants » est différent du « Jeûne des adultes ».

 

Tradition oblige pour l’Aïd, nos tables sont souvent composés de beaucoup de gâteaux au miel ou frit très sucrés. Doit-on s’en abstenir ?téléchargement (2)

L’Aid est un jour de fête donc nous pouvons en profiter et nous faire plaisir. Il faudrait juste en consommer avec modération. C’est plutôt durant le tout le mois de Ramadan qu’il faudrait s’en abstenir pour les familles qui en proposent lors de l’iftar.

Le mois du Ramadan est le mois des « bonnes résolutions » vis-à-vis de notre Seigneur, du lien à maintenir avec lui. Manger fait entièrement partis des actes d’adorations, quelles conseils pouvez-vous nous donnez pour maintenir nos efforts quant à l’alimentation ?

Notre corps est une amana, c’est un dépôt, Allah nous l’a prêté, il est donc de notre responsabilité d’en prendre soin. Respectons notre corps car il a également des droits sur nous.

Souvenez vous qu’une bonne hygiène alimentaire vous aidera dans vos actes d’adorations en diminuant la fatigue. Allah aime les croyants forts.

Ne pas oublier que Ramadan est un mois de privation justement pour nous libérer l’esprit et nous permettre de nous concentrer davantage sur notre foi. Profitons de ces instants pour nous nourrir surtout spirituellement et éviter les excès afin de profiter des bénéfices du jeûne sur notre santé et notre foi.téléchargement (3)

Qu’Allah nous facilite ce mois béni et nous permettent d’en profiter pour l’adorer davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.